Bien protéger ses plantes pour l’hiver

Hortelli
PUBLIE LE : 03 janvier 2022

Les plantes ont toutes leurs petites spécificités en terme de résistance au froid et à l'humidité, mais il existe néanmoins quelques règles communes : protéger contre l'excès d'humidité les parties aériennes et le sol ; couvrir sans étouffer ; en pot : on protège la plante et on n'oublie pas le tour du pot ; si on hiverne : avec de la lumière naturelle...

Un seul mot d'ordre pour protéger vos plantes du froid : ADAPTATION !

La première règle au jardin est de vous concentrer sur les plantes que vous savez sensibles au froid. Les jeunes arbustes et plantations sont souvent plus sensibles au froid que des sujets implantés depuis longtemps.
Liste non exhaustive :
– pélargoniums (géraniums),
– plantes méditerranéennes ou exotiques : certains palmiers, lis de lin, liseron de Mauritanie, laurier-rose, euryops, certaines sauges et agapanthes, fuschias, mimosas…
– certains agrumes.

La plupart des arbres fruitiers, arbustes de terre de bruyère (camellias, rhododendrons, hortensias, azalées…), graminées, rosiers et les vraies vivaces (orpins, aubriètes, bergénias, hostas, hellébores, etc…) n’ont pas besoin de protection hivernale. Leur physiologie leur permet de résister au froid.

N’oublions pas que le froid hivernal permet aussi un nettoyage « sanitaire » qui est le bienvenu, éliminant les éventuels parasites et insectes de type pucerons, cochenilles et acariens.

Vigilance : vent et humidité

Les bulletins météo nous parlent de « froid ressenti » ; le vent accentuant la sensation de froid. Il en va de même pour les plantes. Soyez donc vigilant aux conditions météo tout au long de l’hiver et protégez vos plantes en fonction.
Parlons à présent de l’humidité du sol. C’est bien souvent elle qui est d’avantage responsable de la perte des plantes en hiver qu’un froid sec, la prise en gel d’une motte de terre trempée pouvant causer de gros dégâts. Pour les plantes sensibles à l’excès d’humidité, vous veillerez à les abriter autant que faire ce peu des grosses pluies ou alors vous aurez anticipé en leur apportant un substrat bien drainant.

Les techniques qui s’offrent à vous :

Le paillage de la souche (parfait pour les plantes herbacées sensibles au froid comme les sauges, agapanthes, fuchsias…) avec :
– de lin ou de chanvre sur le sol sur 2-3cm : emprisonnant de l’air, cela constitue une couverture efficace ;
– de paille : efficace mais attention à la stagnation d’humidité au pied des plantes sensibles ;
– de feuilles mortes : efficace car plein d’air.

La protection des parties aériennes est très importante. Les règles de bases sont : laisser circuler l’air et laisser passer la lumière. Nous vous recommandons aussi de ne pas  laisser trop longtemps es véritables couvertures sur vos arbustes. Si l’épisode de froid est long, profitez des belles journées pour les ouvrir sans oublier de les refermer bien sûr ! Une bonne astuce consiste à mettre 3 ou 4 tuteurs autour de la plante en fonction de son volume puis d’entourer cette structure avec votre protection.
Voici différentes possibilités :
– voile d’hivernage classique (ou P17 ou P30), en format rouleau à couper sur mesure ou housse ; laisse passer l’air et la lumière ;
– la toile de jute : attention au manque de lumière ;
– les films plastiques : déconseillés car ne laissent pas circuler l’air ;
– les bâches plastiques : déconseillées car ne laissent passer ni la lumière ni l’air.

Et pour les plantes en pot :
– surélever le pot pour que l’excès d’eau puisse bien s’écouler par le trou qui est tout en dessous ;
– rapprocher les pots de la maison si vous n’avez pas de terrasse abritée de la pluie. L’inertie thermique de la maison les protègera un peu et ils recevront moins d’eau ;
– protéger le pot avec : du papier bulle par exemple, de la toile de jute, du papier journal… en l’entourant ;
– protéger les parties aériennes si besoin.

CAS PARTICULIERS DES AGRUMES
En pot ou en pleine terre, vous avez, en suivant nos conseils, planté vos agrumes dans un substrat drainant. Tant mieux car c’est l’humidité froide qui tue les agrumes plus que le froid lui-même.
La situation idéale pour vos agrumes en pot : passer l’hiver dans votre véranda non chauffée ou sous votre terrasse abritée où vous les arroserez environ 1 fois toutes les 2 semaines. Ils ressentent ainsi le froid, celui-là même qui va les débarrasser de leurs éventuels habitants (cochenilles, acariens, pucerons), l’hygrométrie mais sans la pluviométrie ! En cas de vague de froid, vous pouvez entourer vos pots comme expliqué ci-dessus.
Si vous n’avez ni terrasse couverte, ni véranda, rapprochez vos agrumes en pot de la maison. En cas de fortes pluies : mettez-leur un parapluie ! Trop d’eau tuera plus sûrement votre agrume qu’un petit coup de froid donc trouvez une astuce pour lui éviter d’avoir la motte qui soit trempée en permanence.
Toujours en cas de coup de froid annoncé, mettez-leur une couverture sur les parties aériennes (voir ci-dessus).

Voici, à titre indicatif, quelques résistances au froid d’agrumes (pour des agrumes installés et en pleine terre) et des épisodes de gel court :
– citronnier : -2 à -5°C
– oranger : -5°C
– mandarinier ‘satsuma’ : -9°C
– citron épineux (poncirus trifoliata) : -20°C ! Dommage que ses fruits soient sans intérêt mais quel style !
– Yuzu : -10°C
– cédratier : -5°C
– kumquat : -7 à -12°C
– bigaradier / orange amère : -9°C.

Passez nous voir pour toute autre question !

Partager cette actualité
Précédente
Suivante

Les dernières actualités

Agrumes : de l’arbre à la table

Food'Angers / Samedi 5 février : 14h30-15h30

EN SAVOIR PLUS

Tea-time chez Hortelli

Food'Angers / Samedi 29 janvier : 14h30-15h30

EN SAVOIR PLUS

Valoriser son sapin après les fêtes

Les sapins verts, naturels et débarrassés de toutes décorations peuvent être revalorisés. Récupérés par...

EN SAVOIR PLUS